Rechercher

Photographie thérapeutique – Camille … ou une victoire qui démarre


Séance "Photographie thérapeutique" par Priscilla G, votre photographe portraitiste du var.

Il y a déjà longtemps que je travaille auprès des femmes en Photographie thérapeutique…pas autant que je voudrais, mais avec toute mon âme, et le futur du studio ira de plus en plus en ce sens. Plusieurs d’entre elles sont venues avec de nombreuses valises lourdes au fil des années…des problèmes de femmes diverses et variées…

Puis il y a eu l’exposition «Maux de femmes» qui m’a amené sur les chemins de la douleur, le travail approfondi sur les maux les plus forts.

Les victoires de Morgane !

Dernièrement, j’ai rencontré Morgane, une jeune fille pleine d’idée pour avancer… Elle a créé elle même sa séance, et sa thérapie, et je vais la continuer pour elle, pour d’autres… Morgane continue a progressé vers sa victoire mais elle a sans le savoir entraîner Camille dans son combat…

Séance "Photographie thérapeutique" par Priscilla G, votre photographe portraitiste du var.
Séance "Photographie thérapeutique" par Priscilla G, votre photographe portraitiste du var.

Sandrine...

Il y a eu ensuite la rencontre avec Sandrine, affronté la maladie, celle ci en particulier, était compliqué pour mon modèle, et presque autant pour moi.

Séance "Photographie thérapeutique" par Priscilla G, votre photographe portraitiste du var.

La victoire de Camille !

Alors voici Camille …. c’est une blogueuse, pour le site d’une wedding planner de la région (que nous ne citerons pas car ce n’est pas le sujet 🙂 ), alors je lui ai demandé d’écrire son témoignage dés aujourd’hui … Pourquoi, comment elle m’a contacté pour créé son chemin, sa victoire en images …

Séance "Photographie thérapeutique" par Priscilla G, votre photographe portraitiste du var.

Comme a dit Robert Baden Powell, « Le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis », alors je me suis mise en chemin, en chemin vers moi-même.

Je m’appelle Camille et il y a deux mois de ça, j’étais une jeune fille de 23 ans, mal dans sa peau, n’acceptant pas ni ses kilos ni ses rondeurs.

Mon chemin vers le bonheur à moi, il a débuté il y a 18 mois, quand j’ai pris la décision de me faire opérer. Une décision mûrement réfléchie dans un coin de ma tête avant de l’annoncer à mes proches. Les 16 mois suivants ont été un long parcours ; rendez-vous chirurgien, rendez-vous spécialistes, rencontres de personnes ayant été opérées, une commission qui accepte l’opération, l’entourage pour, et l’entourage contre… Ceux qui soutiennent et les autres…

Puis vient l’opération, les premiers temps et surtout les premiers kilos envolés. La balance est devenue ma meilleure amie et pourtant…

Pourtant les kilos s’envolent, l’application téléchargée pour l’occasion nous encourage quand elle nous indique le poids perdu… mais l’image de soi, mon regard sur moi-même a dû mal à évoluer.